Recette de la Panna Cotta

Recette de la Panna Cotta

Voici une recette de Panna Cotta, une recette toute simple et facile à réaliser !

L’équilibre entre le lait et la crème est juste parfait, le sucre se fait discret, et le gélifiant dosé comme il se doit.

La panna cotta littéralement cela se traduit par crème cuite (source wikipédia), alors une panna cotta sans crème forcément ça n’est plus une panna cotta … on ne remplace pas avec des crèmes et des laits végétaux, de la fécule ou autre … ou alors on trouve un autre nom !
Cela est également valable pour bon nombre de recettes, par exemple un tiramisu se prépare avec du mascarpone, sinon ça n’est pas un tiramisu, trouvez-lui un autre nom au risque de décevoir vos invités qui seront en attente d’un tiramisu et seront forcément dans la comparaison. Soyez créatif, de la recette à son intitulé 😉

La recette :
Pour 4 à 6 verrines

  • 380 g de crème liquide entière ( la crème allégée est naturellement bannie … Lorsque l’on mange de la crème, on assume !
  • 120 g de lait 1/2 écrémé
  • 2 g d’agar agar en poudre (gélifiant naturel issue d’une algue, l’allié minceur des japonaises ! )
  • 40 g de sucre
  • parfum au choix : vanille (de la vraie en gousse), du café soluble, de la poudre de thé matcha, de la purée de pistache, …
  • associer à un coulis de fruit frais + un tartare de fruit frais (veiller à ne pas mélanger trop de fruits, les saveurs doivent être distinctes lors de la dégustation – astuce équilibre des saveurs !)
    Abricot, fraise, framboise, kiwi, mangue … une sauce chocolat peut aussi convenir …

Et la touche croquante pour un équilibre parfait de votre dessert (équilibre des textures !) des amandes grillées, cela peut aussi être en accompagnement des petits sablés, des brisures de biscuits, parsemer de quelques graines de chia, etc).

 

 

Déroulement de la recette :

Dans une casserole verser le sucre et l’agar agar, mélanger puis verser doucement tout en continuant à remuer le lait et la crème. Faire chauffer jusqu’à ébullition, laisser bouillir à feu doux 1 à 2 minutes. Le pouvoir gélifiant de l’agar agar nécessite que la préparation soit chauffée un minimum de temps. A noter que l’agar agar dans ce genre de préparation n’est pas ami avec la congélation !

Répartir dans des verrines, couvrir d’un papier essuie-tout puis d’un film (le papier essuie-tout va absorber la condensation et le film pour protéger des éventuelles contaminations). Réserver au réfrigérateur et patienter quelques heures avant de déguster (à préparer de préférence la veille ou bien le matin pour le soir). Ajouter le coulis, fruits frais, etc au dernier moment avant de servir.
Astuce déco : disposer une serviette de couleur entre la verrine et l’assiette

Belle réalisation et bonne dégustation !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *